Fitur 2021 : la Guinée vante la richesse de son patrimoine touristique, à Madrid

0

“La relance touristique” est le thème choisi cette année par les organisateurs de la Foire internationale du tourisme (Fitur), le deuxième salon touristique le plus important au monde et le premier dans la région ibérique qui se tient à Madrid, en Espagne.

Ce salon post-covid-19 qui a ouvert ses portes le 19 mai dernier s’achève ce dimanche, 23 mai.

La Guinée, merveille touristique et qui tient à faire du tourisme un des leviers de son développement est présente à travers l’office national du tourisme (ONT), à sa tête Laye Junior Condé. Ce dernier, habitué des grands salons et autres foires du tourisme dans le monde est accompagné du conseiller du président de la République Akim Zézé Koïvogui, du directeur général de l’Office national pour la promotion de l’artisanat (ONPA) et de Maurice Camara, chef de division promotion et marketing à l’ONT.

Dans la capitale espagnole avec ses élégants boulevards et vastes parcs, Laye Junior et son équipe n’ont pas eu de repos.

Des rencontres avec des tours-opérateurs et autres patrons du tourisme sont ficelées. Également avec l’ambassadeur de la Guinée au Royaume d’Espagne Thierno Ousmane Diallo qui a promis de s’investir pour promouvoir la destination Guinée.

La Guinée, seul pays de l’Afrique de l’Ouest présent à la foire de cette année a mis l’accent sur l’écotourisme avec des slogans “la culture en Guinée est un art de vivre”, “découvrez l’écotourisme au coeur de la Guinée  ou encore “vivez l’aventure en Guinée”.
Le stand guinéen planté au coeur du parc des expositions IFEMA magnifie le beau paysage guinéen. La réserve naturelle des Monts Nimba, le Voile de la Mariée à Kindia, les cascades de la Soumba (Dubréka), de la Saala (Labé), l’île de Room avec son banc de sable, la végétation luxiriante du Foutah Djallon ou la belle savane de la Haute Guine, rien n’a été ignoré par la délégation.

Lors des échanges avec le directeur général, les tours-opérateurs se sont montrés très intéressés par le potentiel touristique guinéen.

En bon manager, Laye en a profité pour présenter le tourisme guinéen en plein essor et dans toute sa splendeur.

Pour lui, les autorités guinéennes, à travers le président Alpha Condé, ont donné un souffle nouveau au tourisme, en construisant des infrastructures hôtelières de haut standing.

“Cette année, c’est le tourisme écologique, le tourisme vert qui a été mis en avant. Vous savez que c’est maintenant que l’humanité s’est rendue compte de la préservation de l’environnement. Dans les pays occidentaux, le confinement lié à la Covid-19 a même abouti à l’apparition des animaux sauvages sur l’environnement citadin des uns et des autres. C’est pourquoi au niveau de notre stand, on a mis tout en vert pour marquer un point sur l’environnement. La particularité, cette année c’est que la Guinée est cette fois le seul pays de l’Afrique de l’Ouest présent à ce salon. Nous avons un satisfecit de la part des organisateurs (IFEMA et Organisation mondiale du Tourisme (OMT). Cest la quatrième année consécutive que l’office national du tourisme, boosté et aidé par l’office national pour la promotion de l’artisanat (ONPA) a pu réussir ce challenge”, se réjouit M. Condé.

Visiblement très satisfait, Kaba Diakité, directeur général de l’office national pour la promotion de l’artisanat (ONPA) a rappelé de son côté que la Guinée a fait son retour dans les domaines du tourisme et de l’artisanat.

Pour la dernière journée, prévue ce dimanche, la délégation guinéenne accueillera dans son stand l’ambassadeur Thierno Ousmane mais aussi aura d’importants échanges avec des partenaires pro-tourisme.
Selon une note de la Fitur, chaque édition attire plus de 11 000 entreprises de 165 pays, ainsi que les représentations officielles de la plupart des nations du monde.

Leave A Reply

Your email address will not be published.